C’est au cours de la première semaine d’octobre qu’une petite trentaine de propriétaires, membres des Gîtes de Wallonie, ont pris gaiement, et très tôt le lundi matin, le TGV à Bruxelles pour se rendre à Tours afin d’effectuer une visite de cette belle région.

Dès notre arrivée (retardée pour cause de train gardé en veille (tgv)) nous avons été piloté vers Villandry. Notre « chauffeuse » de car se prénommait Claudette. Là dans un premier temps nous nous sommes restaurés et nous avons été rejoints par André Cossé, administrateur aux Gîtes de France de Touraine. L’après-midi était consacrée essentiellement à la visite des splendides jardins de Villandry. Chacun a pu s’y balader entre les plantes potagères et les fleurs, entre les buissons et les arbustes ainsi que sous les tonnelles de vignes dont les grappes de raisins n’attendaient que la cueillette. La pluie, au rendez-vous pendant le repas, nous a laissés tranquille pendant cette visite.

En fin d’après-midi le premier jour s’est clôturé par la visite, à Rivarenne, d’un atelier de « poires tapées », spécialité typiquement tourangelle. Étonnant procédé de déshydratation des poires qui sont ensuite « aplaties » pour en chasser l’air ce qui permet une conservation presque infinie.  Le plus surprenant c’est que toutes les poires sont épluchées à la main et les fruits sont tapés un à un à l’aide d’une étrange presse.

En début de soirée, les participants se sont retrouvés autour d’une bonne table dans l’hôtel en banlieue de Tours.

Dès le lendemain, tôt, nous reprenions la route pour nous rendre à Amboise où nous étions attendus pour une visite guidée du château. Notre guide spécialement intéressante et passionnée nous a fait découvrir les nombreux aspects (et la petite histoire) de ce monument à ne pas manquer. Ensuite nous avons été visiter les chambres d’hôtes de Mme Delecheneau, situées à Amboise et classées 3 épis, qui nous a enchantés par son enthousiasme et sa volonté.

A nouveau surprenant, le repas pris dans une cave troglodyte, creusée dans le tuffeau, au cours duquel nous avons pu déguster des « fouées », autre spécialité tourangelle, accompagné de rillette et de salade. A l’issue de ce repas, nous sommes allés visiter le gîte rural de Mr Darrasse à Azay/Cher. Ce dernier est un des bâtiments d’une ancienne chartreuse dont le propriétaire, artiste céramiste par ailleurs, nous a fait découvrir les merveilles, tel que le dortoir ou le réfectoire ou encore la salle du chapître.

La journée s’est agréablement terminée par une visite de la cave des producteurs de Vouvray, suivie évidemment d’une dégustation de leurs produits. Nous ne pouvions manquer cette occasion de déguster un autre produit de la Touraine !

Le troisième jour, plus relax, nous nous sommes rendus à Chenonceau, visiter le « château des dames », joyau de la Renaissance française. Là également, une guide enthousiasmante nous a fait découvrir les richesses de ce château, la rivalité entre Diane de Poitiers, la favorite, et Catherine de Médicis, l’épouse, ainsi que la triste histoire de la femme d’Henri III qui s’est cloisonnée dans une chambre quasi mortuaire. Une visite libre nous a donné ensuite l’occasion de nous promener agréablement dans le jardin de Diane et dans celui de sa rivale. A l’issue de cette visite, un repas, pris dans l’Orangerie du château a clôturé cette découverte sur terre. Car ensuite, nous nous sommes embarqués sur un petit bateau pour une « croisière » agréable sur le Cher, qui nous a permis de découvrir Chenonceau sous un autre angle et d’apprécier la douceur du climat de Touraine au gré de l’eau. Eau peu profonde et particulièrement claire.

Nous avons terminé la journée par la visite du gîte rural 4 épis de Mme de Montferrier à Villandry. Nous avons pu découvrir un hébergement plein de charme, aménagé en respectant les matériaux rustiques. Ce gîte fait partie d’un ensemble qui propose des salles de réunion ainsi qu’un restaurant typique, offrant un menu aux produits du terroir. C’est là que le président des Gîtes de France Touraine est venu nous rejoindre pour participer à notre repas.

Le dernier jour de notre voyage était consacré à la visite d’une ferme troglodyte. Le propriétaire et sa fille, passionnés de vie paysanne dans le cadre de cette vallée des Goupillères à Azay le Rideau, ont restauré les divers éléments d’une vie d’autrefois rude et pauvre, en y ajoutant les quelques animaux que pouvaient posséder ces paysans, sans cesse pourchassés et volés, qui avaient mis au point des méthodes très efficaces pour se protéger en utilisant les salles troglodytes. Le repas de midi qui a suivi cette visite était lui-même organisé dans un restaurant dont la salle était à moitié creusée dans le tuffeau. Avant de reprendre le train, une dernière visite d’un superbe gîte, nouvellement aménagé dans une ancienne bâtisse et équipé d’une piscine extérieure nous a été proposé chez Mme Leguerroué à Cheillé.

Le train ne nous attendant pas, c’est avec regret que nous avons quitté cette belle région pour rentrer dans le Nord et retrouver nos habitations et nos habitudes en se promettant bien de revenir l’année prochaine pour profiter encore de l’agréable compagnie de chacun et de la bonne ambiance du groupe.

Toutes les photos de ce périple sont disponibles sur le site :

http://www.flickr.com/photos/47836672@N06/sets/72157625382210039/

Be Sociable, Share!
  • Twitter
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn